Souvenirs de Boot Camp 64


Gymnastique de Nousty ACLAN

Nous avions rendez-vous à Nousty pour une journée. Je ne savais pas du tout ce qui m'attendait. J'avais juste dit «oui» à mes amis. Nous étions 14. Pascal et Fabrice nous ont accueillis. Ils étaient en treillis. «Terminé votre petit confort, vous êtes partis pour une journée en pleine nature. Tout va bien se déroulé. Vous n'aurez que de bons souvenirs». Puis Pascal a élevé la voix et nous étions partis en petites foulées derrière lui. Il a constitué deux groupes et nous avons enchaîné des exercices. 45 minutes plus tard, nous faisions une petite pause. Elle a fait du bien. Fabrice nous a apporté un café. Quel bonheur!

Puis Sandra et Stéphane ont été nommés chef de groupe. Ils étaient tout fiers, jusqu'au moment où Pascal leur a donné une carte et une boussole. «Vous avez 33 minutes pour rejoindre l'objectif. A tout à l'heure». Nous nous sommes tous regardés mais très rapidement nous avons voulu arriver les premiers. Sandra nous a conduit jusqu'à l'objectif. Le groupe à Stéphane n'était pas encore arrivé. Nous avions gagné!

Nous commencions à avoir faim. Nous étions assis à même le sol lorsque Fabrice est arrivé avec notre repas. «Ce midi c'est RICR!» Ration Individuel de Combat Réchauffable. Pas facile la vie de commando. Pendant ce repas nous avons échangé. C'était sympa. J'ai appris à mieux connaître certains.

Après le repas nous avons franchi des obstacles chacun à notre tour. Les instructeurs nous donnaient des conseils pour les franchir le plus rapidement possible et en toute sécurité. Puis ils ont sorti un chronomètre. Et c'était reparti pour une mini compétition. Le groupe devez avancer ensemble car c'était le temps du dernier qui allait être pris en compte. Nous passions par dessus des poutres, nous rampions. Nous étions comptant de passer la ligne d'arrivée.

Puis nous sommes partis faire une séance de self-défense. Ils ont appelé cela Technique d'Interventions Opérationnel Rapprochées. Nous frappions des boucliers avec nos poings et nos pieds. Nous avons même appris à se défendre face à quelqu'un qui essaie de nous étrangler.

La journée a été longue et courte à la fois. J'étais fatigué mais heureuse de ce que j'avais accompli.

Sandra



Rugby d'Idron